[Lyon-hackerspace] moteur à l'énergie du vide

Celelibi celelibi at gmail.com
Jeu 8 Déc 16:35:31 CET 2011


Le 08/12/11, robertbiloute at free.fr<robertbiloute at free.fr> a écrit :
>
>
>>À moins que la formule e = mc^2 soit fausse, on ne peut pas créer
>>d'énergie sans perdre de masse (donc de matière) quelque part.
>>Cette formule bien connue établie la relation entre la masse et
>>l'énergie et indique qu'il y a un facteur énorme (c^2) pour la
>>"conversion".
>
>
> en fait on peut.. c'est une des bizarreries de la mecanique quantique, une
> conséquence du principe d'incertitude.
> En mecaQ la conservation d'energie peut être transitoirement violée: une
> énergie peut être générée spontanément, mais son temps de vie sera limité.
> Le principe d'incertitude implique que plus l'énergie générée est grande,
> plus son temps de vie sera court: autrement dit, on peut violer la
> conservation d'énergie sur des temps très courts ou des énergies très
> faibles.
> Pour le vide, la conséquence est que son  "remplissage" moyen est nul, mais
> à un instant donné, si on prenait un instantané, on verrait toute une
> floppée de particules et de champs résiduels. Tous ces éléments ont une
> existence fugace, de sorte que même si la moyenne est nulle, le vide est en
> fait un gros bordel chaotique à l'échelle microscopique.
> Les particules résiduelles, on appelle ça souvent des particules virtuelles.
>
> Une manip récente a carrément montré qu'on pouvait générer des photons réels
> à partir de l'énergie du vide (-> photons virtuels, pas détectables)
> http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/physique-1/d/effet-casimir-dynamique-on-a-cree-de-la-lumiere-a-partir-du-vide_34780/
>
> Attention hein, ici pas question de rentabilité énergétique, juste la preuve
> que ces machins virtuels sont bien "matérialisables" ce qui est déjà énorme.
>
> Pour les moteurs à énergie du vide, franchement je suis perplexe, je n'ai
> jamais vu d'explication satisfaisante, juste des démos sans commentaires ou
> des textes complètement délirants.
> Cela dit, il reste de la place au niveau théorique, on sent bien que cest un
> concept important et qu'on n'a pas encore pigé grand chose.
> La preuve d'ailleurs, l'accélération de l'expansion de l'univers qui est
> maintenant avérée est également interprétée comme une manifestation de
> l'énergie du vide par la majorité des cosmologistes. Ce qu'ils rappellent
> rarement c'est que le calcul théorique prévoit une énergie d'une centaine
> d'ordre de grandeur plus petite que ce dont on a besoin pour rendre compte
> de l'expansion => gros problème (on parle bien d'un 1 suivi d'une centaine
> de zéros...)
>
> Cela dit on peut s'amuser à estimer l'énergie disponible en étant optimiste:
> pour expliquer l'accélération de l'expasion, on a besoin de 10^-29g/cm3
> (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_du_vide)
> en appliquant E=mc2, ça nous fait du 10^-15 Joules/cm3 ou 1 nJ/m3
> Bref, pour un joule il faut un milliard de metres cubes, soit 1000 km3. Ce
> que ce calcul ne dit pas, c'est à quel vitesse on peut "pomper" cette
> énergie, autrement dit quelle puissance on peut en tirer..

Hum... Tout ça est relativement intéressant.
Moi je ne suis qu'un informaticien pure jus, donc je dois manquer de
bases de physique. Cela dit, si on arrive à "matérialiser" des
particules virtuelles résultant d'un état transitoire, comment
revient-on à la situation d'équilibre ?


Plus d'informations sur la liste de diffusion Lyon-hackerspace